Bienvenue à Hinamizawa...

Le sanglot des cigales

Comme indiqué dans le texte de présentation, le sanglot des cigales est un roman sonore. C'est un type de jeu qui s'apparente à un livre interactif. Au Japon, c'est un sous-genre d'un type de jeux plus large appelé Visual Novel ou roman visuel.

Le principe rappelle celui des livres dont vous êtes le héros. Le lecteur suit une histoire et peut, à un moment ou à un autre, faire un choix pour influer sur le cours de l'histoire. Le tout étant agrémenté de graphismes (plus ou moins beaux selon le talent du dessinateur), nous avons bien là un roman - ou en tout cas une histoire - que l'on peut observer de visu dans son déroulement. Un peu comme une scène scriptée dans un jeu de rôle qui durerait pendant tout le jeu.

L'avantage et le gros inconvénient à la fois de ce genre de jeu est justement le choix laissé au lecteur.

Bien sûr, le fait d'être libre de choisir une "route" différente dans la trame principale peut paraître intéressant, mais il faut bien se dire que si chaque choix peut en théorie mener à une fin différente, ce n'est pas toujours réalisable.

Imaginez une histoire un peu plus longue dans laquelle on vous donne, à 10 reprises, le choix entre 2 possibilités. Cela laisse tout de même (2 exposant 10) routes possibles dans le jeu ! Vous imaginez aisément que l'on ne peut pas proposer 1024 fins du jeu différentes...

Surtout que le fait de proposer plusieurs fins alternatives n'est intéressant que dans la mesure où l'on part du principe que quoi qu'il arrive, le joueur rejouera au jeu pour essayer de nouvelles combinaisons. Ce n'est pas forcément une évidence... à moins d'avoir un type de jeu qui s'y prête. Et il y a bien un type de jeux qui est taillé exactement pour cela... les jeux pornographiques. Les joueurs ont quand même largement de quoi vouloir refaire le jeu et choisir un autre personnage dans le jeu...

Mais si les jeux érotiques assurent le développement et la pérennité du genre, cela n'empêchent pas certains éditeurs de créer des Visual Novel différents. On connaît en France la série des Phoenix Wright - Ace Attorney qui s'y apparente, mais c'est à peu près tout. On peut trouver sur internet le jeu gratuit Narcissu qui lui est déjà plus linéaire et n'offre aucun choix au lecteur, se concentrant uniquement sur l'histoire.

C'est cette direction que l'équipe de 07th Expansion décide de suivre. Ils ont un scénario long et complexe et ne peuvent donc pas partir du principe que le lecteur voudra lire et relire une masse de texte équivalente à plusieurs milliers de pages simplement pour faire un choix différent - ils décident donc de ne proposer qu'un seul chemin, un seul fil conducteur, mais de le séparer en plusieurs jeux pour assurer une diversité et une richesse de détails dans un univers grand et cohérent. Par contre, ne pouvant pas vraiment dessiner les scènes de meurtre et les cadavres dans le jeu, il leur faudra mettre en avant une certaine ambiance, et tout cela sera obtenu en travaillant sur les musiques du jeu. D'où l'accent mis sur le roman sonore et non visuel.

Bien sûr, le jeu est un jeu amateur. Les musiques sont d'abord tirées de logiciels déjà existants, puis à des artistes qui déjà prêtent leurs créations pour agrémenter les jeux amateurs en général. L'équipe sait que le tirage sera minuscule et qu'il ne sera vendu qu'à un certain type de public, déjà adulte et friand de ce genre de jeux - dont la majorité de la production est pornographique, rappelons-le. Ils peuvent donc se permettre des clins d'œil à certains titres très connus, voire carrément faire croire à une scène érotique mais en partant au dernier moment dans une direction plus chaste, prenant le lecteur à contre-pied et le laissant se poser des questions sur son subconscient dépravé. C'est un jeu fait en premier lieu pour des adultes.


Honni soit qui mal y pense !


Aujourd'hui, de nombreux visual novel existent dans à peu près tous les genres. Il suffit de chercher... mais dans la plupart des cas, le japonais est de mise. Il est très rare de trouver des versions anglaises et encore moins françaises de ces jeux si atypiques en Occident.